Probiotiques vegan et bio pour rééquilibrer son microbiote

Oui, mon microbiote est en PLS, en grève généralisée, il me fait une review 2022 de la Commune de Paris, et je dois m’en occuper ! Pour ce faire, j’ai décidé de lui apporter de quoi se retaper un peu. Il me faut des probiotiques oui, mais attention, pas n’importe lesquels ! J’ai eu besoin de quelque chose de rapide, de concentré, de qualitatif, de biologique et surtout, de vegan ! J’ai eu la chance de pouvoir tester un des produits de la marque Proviotic répondant à mes critères. Je vous en dis plus dans la suite de cet article, et vous propose de tester et de vous forger votre propre opinion grâce à un code promotionnel. Bonne lecture !!

Au secours, mon microbiote est déséquilibré

Début d’année, j’ai souhaité commencer à prendre davantage soin de moi et à écouter mon corps que je fous au coin assez rapidement quand il me fait le “sale gamin de la classe”. Parce que oui, punir sans chercher à comprendre ou bien à écouter l’enfant en question n’a jamais rien apporté de positif si ce n’est aggraver le comportement définit de problématique (alors que c’est le plus souvent un appel à l’aide ou à l’écoute). Mon gamin en question, c’est mon bidou. Intestins douloureux, durs et ballonnés très (trop) souvent. Je ne peux pas accuser l’excès de lentilles ou de seitan à chaque fois malheureusement (ça serait plus simple). Je fais partie de ces personnes qui vont pondre un argumentaire entier en réponse à chaque situation stressante, angoissante, énervante, intolérable mais en  le gardant bien enfuit dans les intestins. Typiquement, si je reçois un mail qui ne m’a pas plu ou si j’ai été témoin d’une injustice, 1h après je vous garantis qu’on peut me confondre avec une des montgolfières en Cappadoce.

Sans parler bien entendu de mon cher utérus qui généralement se fait chier au bout d’un mois et compense à sa façon en me refilant des ballonnements dignes d'une personne enceinte de six mois.

Brûlures d’estomac ingérables depuis une supposée belle gastrite fin de l’année dernière. Et ce malgré mon astuce au bicarbonate qui pourrait éteindre un feu en enfer. Impossible de prendre un anti-inflammatoire ou encore un café. Bref, il n’en peut plus ce bidou. Le stress, le manque de sommeil qualitatif et de sport depuis deux ans, une alimentation plus “réconfortante” sans forcément y intégrer des aliments fermentés n’aident pas non plus à la santé de tout ce petit monde.

Je ressens aussi une profonde fatigue un peu maladive depuis un certain temps et constate une augmentation de mes maux de tête sans explications valables ou habituelles (migraines hormonales, céphalées de tension,...). Bref, vous avez le topo donc continuons !

Qu'est-ce qu'un microbiote ?

Si je ne vous ai pas déjà perdu.es à la lecture de cet article, ça serait bête de partir pour deux ou trois mots de vocabulaire n’est-ce pas ? Du coup, qu’est-ce qu’un microbiote ? “Le microbiote intestinal humain correspond à l’ensemble des micro-organismes qui évoluent le long de notre système digestif”(1), en gros, c’est un organe à part entière composé de 10 000 milliards de bactéries (on dirait presque la fortune de Jeff Bezos) disposées tout le long du système digestif et qui “évolue” au fil du temps, des situations, et surtout, de chaque individu. Le microbiote intestinal et aussi appelé la flore intestinale. Il fait partie intégrante de notre système digestif (et agirait aussi sur l’activité cérébrale et l’humeur) et de notre bonne santé générale. A noter qu’il existe plusieurs microbiotes (cutané, vaginal,...).

Il arrive, suite à notre alimentation et aux différentes situations que nous pouvons rencontrer au cours d’une vie, que notre flore intestinale soit déréglée (plus assez ou trop de “bonnes” bactéries). Cela peut amener à différents troubles et maladies dont une dysbiose (fatigue, diarrhées, constipation, ballonnements, déficit immunitaire ou le plus courant, troubles de la digestion). Récemment, un lien entre dépression et déséquilibre du microbiote pourrait avoir été établi.

C'est quoi des probiotiques ?

Ok mais les probiotiques alors ? Si ce n’est que ce mot est brandi à chaque coin de pub, faisant partie des arguments “santé” dont la majorité n’est pas vraiment comprise par les consommateurices mais sa présence sur l’étiquette rassure et donne l’impression de bien acheter. Selon l’OMS (Organisation mondiale de la santé), les probiotiques sont reconnus comme des “micro-organismes vivants qui, lorsqu'ils sont ingérés en quantité suffisante, exercent des effets positifs sur la santé, au-delà des effets nutritionnels traditionnels”(2). Nous parlons simplement de bactéries et de levures. Beaucoup d’aliments en contiennent naturellement comme le kéfir, le levain, le yaourt, le kombucha, le miso, le kimchi (attention à la présence d’anchois),...

Des probiotiques certifiés vegan

Quand nous optons pour un régime végétalien, il est souvent difficile de trouver des probiotiques végétaux. Une des particularités des probiotiques vegan est de ne pas avoir un support contenant de la gélatine animale (c’est le cas de pas mal de gélules présentes sur le marché). On fout la paix aux cochons, requins et autres poissons ! Mais ce n’est pas tout. Une vraie source de probiotiques végétale se caractérise par l’origine elle-même des probiotiques. Là où ils sont créés et sont cultivés. Dans le cas de Proviotics, le fameux petit probiotique L.Bulgaricus est cultivé dans du jus de carottes biologique (et non du lait animal comme pour la plupart). C’est à ma connaissance actuelle, l'unique marque à procéder d’une manière totalement végétale, de l’endroit de culture à la “mise en boîte”.

Probiotiques ou Prébiotiques, quelle différence ?

Oula, je vous perds ou vous tenez encore le coup ? Nan parce que je ne peux pas parler de PRObiotiques sans vous toucher un tout petit mot (je vais essayer) sur les PRÉbiotiques qu’on a tendance parfois à confondre ! Les prébiotiques ce sont les fibres et certains glucides des végétaux et ça tombe bien car nous sommes censés en manger tous les jours (oui oui, les “cinq fruits et légumes par jour” ce n’est  pas que pour nous laisser une vieille musique de pub ratée en tête). C’est pour une bonne raison que je favorise le bio et n’épluche que si nécessaire les fruits et légumes (de saison c’est encore mieux). Mais ce n’est pas tout, nous pouvons également penser aux céréales ! Et à mon obsession pour les pâtes, les pains ou encore le riz complets.

Nous avons besoin des deux pour un bon équilibre intestinal. A ce niveau, je peux vous dire que j’en ai suffisamment ayant une alimentation végétalienne que je pense pouvoir qualifier de variée et d’équilibrée.

Les bienfaits des probiotiques sur la flore intestinale

Donc le microbiote (ou flore) est un ensemble de micro-organismes, et les probiotiques sont des micro-organismes. Vous voyez où je veux en venir ? Bien que ça ne soit pas le but de l’article (j’en suis bieeeen loin depuis longtemps), voici tout de même quelques pistes de réflexion sur les bienfaits supposés des probiotiques sur le microbiote intestinal :

  • Soulagement des symptômes du syndrome de l’intestin irritable (ballonnements, douleurs abdominales, inconfort, diarrhée ou constipation,...)
  • Diminution des crises migraineuses
  • Prévention sur les complications dues aux antibiotiques (tout est dit dans le mot en même temps)
  • Amélioration de l’humeur
  • Aide à combattre l'halitose (odeur désagréable fréquente ou persistante de l'haleine), etc.

Mon retour d'expérience Proviotic

J’ai opté pour la version en comprimés afin de bénéficier des effets des probiotiques dès la bouche étant donné que c’est par là que tout commence (à l’instar de la version en gélules dont les effets se font ressentir à partir de l’estomac). Ce sont d’ailleurs les seuls à proposer ce format si je ne dis pas de bêtises. Une boîte correspond à un mois de cure pour vous donner une idée.

Je dois avouer que la première fois que j’ai goûté (et la deuxième,... et la troisième) je me suis dit que ça n’allait pas être une partie de plaisir, mais qu’importe, le but est de me refaire la déco intérieure, pas d’y jouer à la princesse. Et puis finalement on s’habitue très vite à ce petit goût particulier entre la levure de bière et le jus de compost (oui j’exagère). J’ai été une bonne élève à l’exception de deux ou trois fois sur un mois de cure. Tous les jours, 1h après un repas, j’ai pensé à prendre un comprimé de probiotiques. J’ai aussi fait attention à bien reboire de l’eau car l’hydratation est importante tout au long de l’année pour son microbiote intestinal (et pour le body en entier d’ailleurs).

Dans mon cas, selon mes troubles définis (ballonnements, douleurs intestinales, brûlures d’estomac, inconfort au moment de la digestion), j’ai pu à mon grand étonnement observer les premiers résultats au bout d’une semaine et avec une franche amélioration au bout d’une quinzaine de jours. J’ai d’ailleurs pensé à l’effet placebo pour être honnête, mais enchaîner dhaal de lentilles, haricots vert et chili arrosés de café deux jours de suite sans broncher tient plutôt du miracle que de mon psyché. Niveau transit, un rééquilibre s’est fait sentir aussi (si j’ose dire). Une sorte de bien être général et de légèreté de mon bidou d’apparence moins gonflé. Je pense également avoir remarqué une amélioration au niveau des maux de tête ayant déjà fait la parallèle entre mes troubles digestifs et une douleur omniprésente et sourde à la tête. Ceci dit, je vais continuer sur du plus long terme concernant les effets souhaitables sur les migraines et la dépression (car oui, je me traîne ma copine depuis pas mal de temps).

En résumé, je me suis sentie très vite beaucoup mieux, apaisée aussi bien physiquement que moralement. Pourtant je viens de loin entre mon stress chronique et mon manque de sommeil, une gastrite, une hypersensibilité naturelle, une prise de médicaments régulière,... Je ne peux que recommander ces produits, et c’est pourquoi j’ai décidé spontanément d’y consacrer un article.

De plus, ayant eu un très bon feeling avec les membres de la marque et après de nombreux échanges, il m’a été proposé d’obtenir d’un code promo afin de vous permettre de bénéficier d’une réduction. En contrepartie, après un certain nombre de commandes effectuées par vos soins, je pourrai à mon tour obtenir une boîte de probiotiques vegan et faire le plein de bonnes bactéries dans mon bidou. Il vous suffit d’utiliser le code SELONHELENE au moment d’effectuer une commande sur le site. Du coup, nous pouvons nous remercier mutuellement héhé !

Probiotiquement vôtre…

Hélène


Sources et autres lectures

Partager l'article

L'entrenous

Envie d’en lire un peu plus ?

Selon le chemin parcouru durant le mois, je vous partage plus intimement des recettes exclusives, des dates ateliers-rencontres, des coups de cœur, des bons plans, des pistes de lecture et d’écoute, un peu plus de moi, entre nous.